La folle allure

lafolleallure

“Nous avions un jardin à côté du cimetière. L’été, ma mère y mettait le linge à sécher. Elle étalait les draps blancs frais sur l’herbe verte, en chantant des airs italiens. Les morts étaient aux premières loges, ils devaient se régaler. Elle est éternelle ma mère. Je sais bien que la mort entrera un jour dans son corps et que l’âme en sortira pour ne pas manquer d’air, pour continuer de battre la campagne ailleurs, autrement. Je sais bien, mais en attendant ce jour qui n’est surtout pas à attendre, je prends un plaisir fou à entendre sa voix, l’entendre pas l’écouter, les mots n’ont pas si grande importance, qu’avons-nous à nous dire dans la vie, sinon bonjour, bonsoir, je t’aime et je suis là encore, pour un peu de temps vivante sur la même terre que toi. Que ma mère me fasse part de ses idées sur le mariage ou qu’elle me détaille la recette du lapin aux groseilles, c’est pareil. Les paroles changent, la voix demeure, le voix qui fait son travail essentiel, qui salue, qui répète, qui insiste: je suis là et donc tu es là aussi vivante comme moi – pourquoi inventer plus, c’est suffisant comme échange.”

La folle allure, de Christian Bobin, Editions Gallimard, 1995.

(Merci Camille, ce livre m’a sauvé la vie!)

Published by

JulietteJeanclaude

Juliette Jeanclaude is painting the wolf inside people and sharing her quest for awareness in her creative blog.

0 thoughts on “La folle allure”

  1. Juliette,

    Je suis heureuse que ce livre t’ait plu et j’adore le passage que tu as choisi.
    Est-ce que tu t’étais mise à travailler sur le loup avant de le lire ou bien est-ce que les yeux jaunes du loup t’ont inspirée?
    Je t’embrasse bien fort et bravo pour tout ce que tu fais!
    Camille

  2. Je travaille sur le loup depuis mai quand j’ai commencé à lire “Femmes qui courent avec les loups”. C’était très fort pour moi d’ouvrir la première page de La folle allure et voir que le loup était présent aussi!!!
    Comment tu vas??? Je pense souvent à toi et à ta liberté de femme!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *